Chargement...
Blog
05
2016

“Au retour de cette journée: c’étaient des Superman”

Par admin 0

Chasser les addictions, la dépression, vaincre l’autisme. Un challenge hors du commun qu’a relevé un réseau de santé avec un concept incroyable: redonner des supers pouvoirs aux patients.  Une descente en rappel de 40 mètres sur un viaduc en pleine forêt, des exercices par pallier, des petites randonnées pour s’échauffer. Thomas de Caverne&Canyon était de la partie en coordination avec un médecin pour faire de ces patients des supers héros d’un jour, pour changer le cours des choses. Au programme: estime de soi, esprit d’équipe et confiance en soi.

Philippe Languenou, directeur du Réseau RAVMO (Réseau Addictions Val de Marne Ouest)

La collaboration entre Caverne&Canyon et RAVMO a vu le jour en 2010. L’enjeu ?

« Le travail sur l’estime de soi à travers l’activité physique »

En effet, à l’arrivée des beaux jours notamment, l’ennui est un facteur de rechute, il est contre-productif. Pour autant, pas question « d’occuper pour occuper ». Et ça tombe bien. L’initiation à ces sports « extrêmes » de pleine nature comme la spéléologie mène à des résultats étonnants. Un outil thérapeutique bien utile qui met à distance l’intervention médicale le temps de l’activité.

 

Comment cela s’est articulé ? Tout a commencé avec des « entraînements différenciés » mis en place par Thomas, le responsable de Caverne&Canyon. Ces entraînements permettent d’y aller progressivement en s’adaptant au niveau et à l’objectif de chaque patient. Le bouquet final? une sortie sur une journée entière, avec une descente en rappel de 40m. Les activités proposées fonctionnent très bien en binôme; il y a beaucoup de jeux de corde où l’on doit faire confiance et lâcher prise. Une approche similaire est utilisée en addictologie et en santé mentale. Les liens forts créés permettent de faire ensuite des transitions pour des stratégies de soins.

 

Et les résultats dans tout cela ?

« Au retour de cette journée, il y avait un changement perceptible : c’étaient des Superman »

Il n’y a que des retours positifs, ça a resserré les liens et créé une émulation dans le groupe.

Les prises en charge sont pluridisciplinaires. Le but de ces manœuvres est de ré-ouvrir le champ des possibles et de faire renaître les passions. Et donc pour rouvrir ce champ on peut axer sur la culture, le sport ou les deux.

« Ce sont des personnes qui ont tué la passion par des consommations »

Là, c’est eux qui choisissent l’activité qui leur correspond, c’est à eux de s’engager. C’est pour cela qu’on leur propose du sur mesure afin de rester à leur écoute. Les résultats parlent d’eux même, on poursuit la collaboration avec Caverne&Canyon en Ariège (Notre réseau de santé s’est étendu à la ville de Pamiers) et dans le Val de Marne. 

 

3 questions à Marianne Petit, présidente du réseau RAVMO (Réseau Addictions Val de Marne Ouest) :  

Une descente au plus profond de soi 

L’activité physique peut-elle être un moteur pour le suivi des patients ? 

 

Une activité physique aide à mieux percevoir, mieux se connaitre et mieux appréhender son environnement, parce qu’on évolue tous dans un environnement. C’est une contribution qui est utile mais pas forcément LA solution pour tout le monde.

 

Comment Caverne&Canyon a pu vous aider à mener à bien ce projet ?

 

Tout d’abord, l’initiation à la descente en rappel est un travail de groupe et pour les usagers c’était en quelque sorte une descente au plus profond de soi.

 

J’ai été fascinée de voir l’évolution des patients au fur et à mesure de la journée. Les premiers résultats surviennent dès la marche d’approche pour atteindre le viaduc. Thomas a su s’adapter à chaque personne par des exercices progressifs et en restant à l’écoute.

 

Au vu des changements que vous avez obtenu, pensez-vous que la prise en charge des patients puisse évoluer ?

 

Oui complètement. Le lien à l’autre est primordial dans les problèmes d’addiction ; la confiance est essentielle. L’activité physique demeure un outil supplémentaire qu’il faut bien entendu valoriser, un outil thérapeutique à part entière. Dans d’autres pathologies, l’activité physique telle que le yoga est aussi utilisée, les résultats sont toujours très bons.

 

Olivia Marian (@livimrn)

Extrait du Bulletin d'information de RAVMO de mars 2013:
Rencontre avec Marianne Petit après son expérience avec Caverne&Canyon

Réactions « à chaud du médecin qui accompagnait notre groupe activité physique et estime de soi » Une petite marche en forêt, avant d’arriver sur cette clairière et de tomber sur le viaduc, c’est une mise en condition chacun peut réfléchir, apprendre à se connaître, se questionner : « Vais-je pouvoir y arriver ? » « Où va-t-on ? »

Les points forts de cette sortie : Le travail à deux, cet échange, le rapport de confiance à l’autre et en retour être capable d’inspirer la confiance de l’autre ? Le lâcher prise aussi, donner confiance à l’autre et aussi s’abandonner au pouvoir de l’autre.

La symbolique de cette descente en rappel, comme si chacun descendait au fond de soi (en soi), afin d’extérioriser et d’évacuer ses maux profonds, en tenant cette corde : ce lien avec l’autre. L’évolution au fil de la journée certains se sentant plus à l’aise, d’autres au contraire commençant à sentir leurs limites mais chacun a pu voir qu’il était capable de surmonter cette nouvelle expérience… Prochaine sortie au printemps

A propos

Le réseau RAVMO est une association loi 1901 regroupant des professionnels du champs médico-psycho-social intéressés aux problèmes des patients souffrant de conduites addictives, ainsi que des représentants d’associations d’usagers (mouvements d’entaide autour de la maladie alcoolique, d’anciens usagers de drogues, …).
Le réseau vise à améliorer le repérage et la prise en charge précoce des conduites addictives (tabac, alcool, cannabis, autres drogues, médicaments, poly-consommations) et de leurs complications.

Cf : http://www.ravmo.org/

RAVMO a récemment ouvert un centre d’aide aux alentours de Pamiers.